Mécanismes du Vivant et Environnement (MVE)


Présentation

La spécialité MVE fait découvrir aux étudiants les mécanismes régissant l'extraordinaire unité et diversité du vivant (des molécules aux écosystèmes) dans un environnement changeant et soumis à des perturbations liées aux activités humaines.

 

Objectifs généraux

Le but de l'enseignement dispensé dans cette spécialité est de faire découvrir aux étudiants l'extraordinaire unité/diversité du monde vivant (des molécules aux régulations) et la diversité des mécanismes moléculaires par lesquels les organismes agissent sur leur environnement et réagissent à ses perturbations. Deux domaines sont essentiellement abordés: environnement-santé (réponses aux toxiques, relations molécules/cibles, utilisation des substances naturelles) et le rôle des microorganismes dans les écosystèmes.

En M1, l’enseignement a pour objectifs de faire découvrir la biodiversité du vivant dont l’infiniment petit (microorganismes, molécules et substances naturelles), d’étudier les mécanismes qui gouvernent les interactions au sein des organismes, entre organismes, les modes d’action des molécules sur les cibles, ainsi que les rôles à plus grande échelle.

En M2, deux domaines sont essentiellement abordés : Environnement-santé (réponses des organismes et des populations aux toxiques, relations molécules/cibles, utilisation des substances naturelles) et rôle des microorganismes dans les écosystèmes (diversité et fonctions). L'enseignement intègre les découvertes récentes dans ces domaines et comporte une part importante de formations pratiques aux méthodes d'analyse aux niveaux moléculaire et cellulaire.

Partenariats

Les établissements partenaires de la spécialité MVE sont :

  • L'université Pierre et Marie-Curie - P6
  • L'université Paris Diderot - P7
  • L'Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires (INSTN)

 

Laboratoires d'accueil

Microbiologie environnementale - ecotoxicologie

  • UMR 7618 Biogéochimie et écologie des milieux continentaux BIOEMCO, Paris
  • UMR 7618 BIOEMCO, Université Paris-Est Créteil
  • UPEC UMR BIOEMCO, Faculté des sciences et technologie Créteil
  • SISYPHE UMR7619, UPMC Boite 123, 4 place Jussieu, Tour 56, Couloir 46-56, 3° étage 75252 PARIS Cedex 05
  • BRGM Orléans
  • UMR LIEC CNRS-Université de lorraine
  • IFREMER, Brest
  • Laboratoire de Microbiologie-LNR Ifremer, Nantes
  • Institut de minéralogie et de physique des milieux condensés. UMR7590. 4 place Jussieu, 75005 Paris
  • INRA, UR50, Laboratoire de Biotechnologie de l’Environnement, Narbonne
  • INRA Dijon - plateforme GenoSol
  • INRA Jouy. unité MICALIS (MICrobiologie de l'ALImentation au Service de la Santé Humaine). 25, avenue de la république, 91300 Massy
  • INRA Centre de Versailles-Grignon RD 10- 78026 Versailles Cedex
  • Centre INRA de Jouy - Domaine de Vilvert – 78352 Jouy en Josas Cedex
  • Equipe émergente Ifremer-UPMC « Génomique des Vibrio », FR2424, Station Biologique de Roscoff, Place George Tessier, 29600 Roscoff, France
  • Station Aquacole de Saint-Vincent (Ifremer), Boulouparis, Nouvelle Calédonie.
  • INERIS - Direction des Risques Chroniques - Pôle VIVA - Unité EXES Parc Technologique ALATA BP 2, 60550 VERNEUIL-EN-HALATTE
  • Laboratoire LIVE, Université de Nouvelle-Calédonie
  • Laboratoire d'écologie et d'évolution, Jussieu
  • UMR 7621 Laboratoire d’Océanographie Microbienne, CNRS Université Paris 6, Observatoire Océanologique de Banyuls
  • UMR 7232 Biologie Intégrative des organismes marins, CNRS Université Paris 6, Observatoire Océanologique de Banyuls
  • UMR 8222 Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnement Benthiques, CNRS Université Paris 6, Observatoire Océanologique de Banyuls
  • CNRS UMR7144. Station Biologique de Roscoff
  • EDF Recherche et Développement - Département  Laboratoire National d’Hydraulique et Environnement. Site de Chatou.
  • Ecole Centrale de Lyon. Laboratoire AMPERE, UMR CNRS 5005, 36 av. Guy de Collongue Bât. H9 69134 Ecully Cedex
  • UMR Molécules de Communication et Adaptation des Microorganismes-UMR 7245 CNRS/MNHN
  • UMR CARRTEL Station dʼHydrobiologie Lacustre, INRA, Thonon les bains
  • Laboratoire Ecologie Microbienne des Hydrosystèmes Anthropisés, CEMAGREF, Lyon
  • Laboratoire de Physiologie et Biotechnologies Végétales, Université d'Auvergne.  IUT de Clermont-Ferrand - antenne d'Aurillac. 100, rue de l'Egalité - 15000 Aurillac
  • Systématique, Adaptation, Evolution UMR 7138 (UPMC MNHN CNRS IRD) Equipe Adaptation aux Milieux Extrêmes
  • CEA Fontenay-aux-Roses
  • Laboratoire Eau et Environnement Systèmes Urbain. Ecole Nationale des Ponts et Chaussée. 77455 Marne la Vallée Champs
  • UMR 8621 Institut de Génétique et Microbiologie, Univ. Paris-Sud
  • UMR 7208 Biologie des Organismes et Ecosystèmes Aquatiques (BOREA), MNHN, Paris
  • UMR 8079 ESE, Université Paris-Sud, Orsay
  • INRA Jouy-en-Josas
  • EAC 4413, Unité de Biologie Fonctionnelle et Adaptative, Université Paris Diderot, Paris
  • Laboratoire d’Ecotoxicologie – Milieux Aquatiques (LEMA), Univ. Du Havre, Le Havre
  • UMR 7086 ITODYS, Université Paris Diderot, Paris
  • Laboratoire Acides Nucléiques et Biophotonique, UPMC
  • AGSAE-LGP, IFREMER La tremblade
  • UMR 7086 ITODYS, Université Paris Diderot, Paris
  • IRSTEA, UR HBAN, Hydrologie et bioprocédés, Antony
  • EA 2160 Molécules Mer Santé, UFR Sciences Pharmaceutiques, Université de Nantes, Nantes
  • CIRAD
  • Université de la Polynésie française
  • iBiTec-S : Equipe Ingénierie des Anticorps pour la Santé, CEA Saclay
  • UMR 7221 Evolution des Régulations. Endocriniennes MNHN
  • Unité Récepteurs-Canaux, Institut Pasteur, Pasteur
  • UMR5245 Laboratoire d'écologie fonctionnelle et environnement (ECOLAB), Toulouse

Microbiologie médicale sanitaire

  • INSERM U 1012, Immunité Antivirale Systémique et Cérébrale. Faculté de Médecine Paris-Sud. 63, rue Gabriel Péri - 94276 Le Kremlin-Bicêtre
  • Laboratoire Epidémiologie, Systèmes d'information, Modélisation, UMR S707 INSERM-UPMC Paris
  • Institut Pasteur Unité de Génétique Moléculaire des Bunyavirus, CNR des Borrelia 25 rue du Dr Roux, 75015 Paris
  • Institut Pasteur, Paris
  • Laboratoire d’Optique et Biosciences, Ecole polytechnique, Palaiseau
  • UMR217-DSV/IRCM/LRD CEA, Fontenay aux Rose
  • Biologie et Immunité, Interactions Cellulaires et Moléculaires des Infections Parasitaires et Fongiques. Adresse : 91 boulevard de lʼHôpital, 75013 Paris
  • Ecole Polytechnique, Laboratoire d'Optique et Biosciences INSERM U696 CNRS UMR7645
  • UMR de virologie 1161 ANSES-INRA-ENVA
  • Pasteur Unité Infections bactériennes invasives
  • Hôpital des Quinze-Vingts
  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), Maison Alfort

Entreprises - bureaux d'études d'accueil

  • L'Oréal Recherche et Innovation. Direction Internationale de la Microbiologie. 188-200, rue Paul Hochart 94 550 Chevilly Larue France
  • Sanofi-Aventis Tunisie 34, avenue de Paris 2033 Megrine-Tunisie
  • L’Oréal- RAD de Chevilly- Larue Service Microbiologie Corporate
  • Danone Research. “Gut, Microbiology and Probiotics Plateform”, 128 route départementale 91767 Palaiseau
  • Nordic Pharma
  • VEOLIA Environnement
  • Centre de recherche sur l’eau - Veolia Environnement. Chemin de la digue - BP 76. 78603 Maisons-Laffitte Cedex
  • SANOFI France, Antony
  • Sanofi-Aventis, Unité maladies infectieuses de Toulouse
  • SENSIENT, Saint-Ouen-l'Aumône (95)
  • Groupe ROULLIER – Société LMH - 55, boulevard Jules Verger – BP 10180 – 35803 DINARD Cedex
  • NOR FEED SUD. 1 rue Alexandre Fleming 49100 ANGERS
  • PlasmaBiotics 215 rue Jean-Jacques Rousseau - 92136 ISSY LES MOULINEAUX
  • BIOTOP
  • Service Evaluation de la Qualité de l'Air ADEME
  • Suez Environnement, CIRSEE, 38, rue du Président Wilson, 78230 Le Pecq
  • Agence de l'Eau Seine-Normandie, Nanterre

Unités d'enseignement :

Unités d'enseignement M1

Unités d'enseignement M2


Parcours

Parcours M2-MES de la spécialité MVE

 Visitez la page web dédiée

L’étude des microorganismes de l’environnement, leur rôle dans le fonctionnement des écosystèmes, leur impact en santé humaine et leur potentiel de valorisation biotechnologique est plus que jamais d’actualité. Les avancées technologiques récentes offrent aujourd’hui la possibilité d’aborder l’étude de ces microorganismes de manière très fine et ouvre le champ à de nouvelles investigations et à des applications industrielles. Le parcours de Master 2 « Microbiologie, Environnement, Santé (MES) » vise à répondre aux demandes grandissantes des laboratoires académiques et des entreprises dans des domaines variés comme la recherche fondamentale, la valorisation des microorganismes dans l’industrie, les écotechnologies, l’évaluation du risque sanitaire dans l’environnement en général et dans les milieux aquatiques en particulier, le diagnostic environnemental, l’analyse de l’anthropisation des milieux … Le parcours s’appuie sur des connaissances et des compétences dispensées en écologie microbienne, en écotoxicologie, en biochimie, en biologie moléculaire, en bioinformatique et en chimie.

Le parcours M2-MES bénéficie :

• De la complémentarité de compétences des enseignants chercheurs du Muséum National d’Histoire Naturelle et de Sorbonne Université et dans le domaine de la microbiologie (incluant les microorganismes eucaryotes), de sa diversité, de son impact sur les écosystèmes (eau et sol principalement),

• De l’utilisation de plateformes analytiques performantes au MNHN de Paris et à l’Observatoire Océanologique de Banyuls,

• De l’intervention de professionnels dans le domaine de la valorisation de biomolécules microbiennes et l’évaluation du risque sanitaire dans l’environnement.

Cette formation s’ouvre vers des postes de cadre en R&D ou en recherche fondamentale, mais également vers des activités de management ou de conseil dans des structures publiques ou des entreprises qui ont une activité en relation avec la santé et/ou l’environnement et dans lesquelles la microbiologie occupe une place importante.

Mots-clefs : microbiologie, environnement, bioremédiation, biodiversité, santé humaine, biotechnologie, valorisation, écotoxicologie, écologie chimique

 

Parcours M2-MCT de la spécialité MVE

 Visitez la page web dédiée sur le site de Sorbonne universite

Le parcours de Master 2 « Molécules et Cibles Thérapeutiques (MCT) ». commun aux spécialités Mécanismes du Vivant et Environnement du MNHN et Biochimie et Biologie Moléculaire de l’UMPC, offre une formation pluridisciplinaire à l’interface de la chimie et de la biologie. Les enseignements portent sur les grandes cibles et stratégies thérapeutiques, en abordant tout particulièrement la chimie et la valorisation thérapeutique des substances naturelles, les méthodes de conception rationnelle et de criblage, les principales cibles thérapeutiques et les nouvelles stratégies en thérapie génique et cellulaire.

Le parcours M2-MCT bénéficie :

• De la complémentarité de compétences des enseignants chercheurs du MNHN et de Sorbonne Université et d’intervenants issus d’équipes CNRS, INSERM, INRA et CEA, apportant une complémentarité à l’interface chimie/biologie avec des approches à échelle moléculaire, cellulaire, ou de l’organisme.

• De l’utilisation de plateformes performantes d’analyse (RMN, spectrométrie de masse) et de criblage de composés.

• De l’intervention de professionnels dans le domaine de la valorisation de composés pour leur potentiel thérapeutique.

Ce parcours s’adresse aux étudiants issus de M1 de biochimie, biologie moléculaire, biologie cellulaire, génétique, chimie, chimie physique ou biologique, aux médecins, pharmaciens et vétérinaires, ingénieurs des grandes écoles spécialisées dans les domaines des sciences de la vie et de la chimie. La pluridisciplinarité de l'enseignement et des stages permet aux étudiants d'acquérir une forte capacité d'adaptation aux divers environnements professionnels académiques ou privés.

Mots-clefs : substances naturelles, cibles protéiques, thérapie génique, thérapie cellulaire, cancérologie, infectiologie, pharmacologie, conception rationnelle, criblage, valorisation.


Admission

Conditions d'admission

La spécialité MVE, Mécanismes du Vivant et Environnement, est ouverte aux étudiants titulaires d’une licence en  Sciences de la vie, Sciences de la vie et de la Terre, Science pour la Santé ou ayant fait des études de Pharmacie.

Peuvent être admis en deuxième année de Master des étudiants d’école d'ingénieur telles que ENSCP, ESCPI, ENVA... ou de Médecine, de Pharmacie, ayant obtenu l'équivalence de M1 dans leur formation d'origine.

Candidature

L’accès à la spécialité se fait après examen du dossier par une commission pédagogique. La spécialité est également ouverte à la formation permanente ainsi qu’à la validation des acquis de l’expérience.

Pour candidater, veuillez consulter la page internet "Admission en master" ici.


Débouchés

Cette formation ouvre vers des carrières en recherche fondamentale ou en R&D, vers des métiers valorisant la diversité du vivant (biologie moléculaire et cellulaire, mécanismes d’adaptation des organismes, écologie fonctionnelle dans les environnements actuels), la production de molécules d'intérêt en santé humaine ou chimie durable, ou encore des métiers orientés vers la microbiologie de l’environnement, l'écotoxicologie, la surveillance environnementale, la dépollution, l’industrie et les agences de l’évaluation des risques. Elle ouvre également vers des activités de management ou de conseil dans des structures publiques ou des entreprises qui ont une activité en relation avec la santé et/ou l’environnement autour de la microbiologie.


Contacts

Responsable de la spécialité MVE : Mme Isabelle Florent, Pr MNHN,  florent@mnhn.fr.

Secrétariat de la spécialité MVE  courriel master.mve@mnhn.fr

Correspondant principal pour le M1-MVE : M Fabrice Girardot, MC MNHN, girardot@mnhn.fr

Correspondant principal pour le M2-MVE-MES : Mme Cécile Bernard, Pr MNHN, cbernard@mnhn.fr

Correspondant principal pour le M2-MVE-MCT : Mme Séverine Zirah, MC MNHN, szirah@mnhn.fr

Equipe pédagogique

Téléchargez le document ci-dessous